Sharing is caring !

           Je reprends mon clavier aujourd’hui. Toutefois je ne me verserai point dans les rituels du blogging. Je ne vous présenterai point d’intrigue. Je ne tournerais point autour du pot. Je ne vous parlerais point à mot couvert. Je vous parlerais à cœur ouvert. Aujourd’hui plus qu’hier. Hier plus qu’auparavant. Je ne tergiverserais donc point. J’irai droit au but. Je parlerai sans anicroche. Je vous exposerai le fond de ma pensée à l’instant où je couche ces lignes. Pourquoi cette rupture ? Parce que mon Sujet n’aime point les fioritures. Il est simple mais grand. Pour lui les artifices n’ont point de valeur. Il ne se limite pas à notre apparence mais à notre être. Ce que nous sommes, ce que nous vivons, ce que nous pensons, ce que nous cachons, ce que nous voilons, ce que nous dérobons… Il le sait. Il le voit. Il le dévoile. Car il est omniscient et omnipotent. Je sais que ces deux expressions vous révèleront, peut-être, l’identité de mon sujet : DIEU.

           Certains l’appellent ainsi mais moi non. Car il ne s’agit là que d’un terme générique tout comme carnivore désignant les animaux se nourrissant de viande mais Lion, le nom propre et spécifique d’un animal de cette catégorie.  Dieu est donc un terme générique pour désigner une divinité. Dieu désigne un principe transcendant, supérieur aux hommes et à la nature, créateur et maître de tout. Chaque peuple a un Dieu, une divinité sur laquelle se fonde les espoirs, se dépose les déboires sans pour autant le voir. Les débats et polémiques autour de son existence ou non sont légion et je ne voudrais point m’y impliquer car il très difficile d’y faire consensus. Tout ce qu’il faut, c’est que nous respections les divinités des autres, sans pour autant les juger. Ne regardons pas l’autre au prisme de nos principes. Le faire nous conduira toujours à des guerres ou des violences. Respectons la différence de l’autre.

          Comme je le disais plus haut, Le Dieu que je sers a pour 7 noms propres ayant tous une signification et un effet particulier. ELOHIM -L’une des plus anciennes appellations du Dieu de la Révélation. Signifie “être fort, puissant”. Convient particulièrement au Créateur de Genèse 1 où il est constamment employé. Il revient 2312 fois dans L’Ancien Testament. El-Schaddaï- (Dieu Tout-Puissant, Genèse 17:1); El-Elion- (Dieu très haut, Genèse 14:18); El-Olam- (Dieu de L’Eternité, Genèse 21:33); El-Ganna- (Dieu jaloux, Exode 20:5); El-Haï- (Dieu vivant, Josué 3:10). YAHVÉ- C’est le nom le plus employé dans L’Ancien Testament (6499 fois); il est rendu en français par L’Eternel.

ADONAÏ- Mon Seigneur, Mon Maître.
YAHVÉ-JIRÉ- (L’Eternel pourvoira, Genèse 22:13-14)
YAHVÉ-RAPHA- (L’Eternel qui te guérit, Exode 15:26)
YAHVÉ-NISSI- (L’Eternel ma bannière, Exode 17:15)
YAHVÉ-RAAH- (L’Eternel mon Berger, Psaume 23:1)
YAHVÉ-SCHALOM- (L’Eternel Paix, Juges 6:24)
YAHVÉ-TSIDKENU- (L’Eternel notre justice, Jérémie 23:6)
YAHVÉ-ELOHIM- (L’Eternel Dieu, Genèse 2)

             Chez les Hindous, les trois principaux dieux forment le « Trimurti » (la trinité) : Vishnu, Shiva et Brahma. Les musulmans l’appellent AllahChaque peuple est libre d’avoir et de louer la divinité qui l’intéresse du moment que cela participe à leur épanouissement spirituel et que leurs pratiques sont le reflet du « bon sens ». Mais qu’est-ce que le bon sens ? Je ne le sais pas. C’est vrai Descartes déclarait que le bon sens est la chose du monde la mieux partagée. Mais je pense qu’il s’agit là aussi d’une notion relative car si la raison est pouvoir de distinguer le vrai du faux, quel ordre de ce pouvoir doit-on suivre pour penser parfaitement ? Si tous les hommes ont reçu par nature la raison, comment se fait-il qu’ils soient souvent dans l’erreur et qu’ils se perdent dans des conduites irrationnelles ? Quoiqu’il en soit, nous devons toujours nous remettre parfois en question pour nous assurer que nos actions sont en adéquation avec notre conscience. Mais qu’est-ce que la conscience ? Ça encore je ne sais pas. De mon passage en classe terminale au Lycée de Bonabéri, je n’ai retenu que cette définition un peu trop philosophique à mon goût : « la conscience est la présence de l’esprit à lui-même dans ses représentations, comme connaissance réflexive du sujet qui se sait percevant. » Malheureusement je ne suis point philosophe pour vous en éclaircir les contours.

            « Chassez la nature et elle revient au galop » a-t-on coutume de dire chez nous. Je croyais aller droit au but mais je réalise que je n’ai pas encore atteint le but. Trêve de blablatérage : peu importe le sens du mot conscience, je voulais tout simplement dire que j’ai pleinement conscience de l’existence d’un être transcendantal qui veille sur moi, mon moi, chaque mois, chaque jour, chaque minute, chaque seconde, chaque tiers instant de la vie. Je ne sais même pas ce que j’ai fait pour mériter toute cette attention mais Il est toujours là quand j’ai besoin de lui. Quand je crie, il me répond. Je pleure, il essuie mes larmes. Me fortifie quand je suis faible…

                   J’imagine, vous devez déjà avoir entendu ces mots qui finissent parfois, par tomber dans une banalité désarmante. Mais je tenais à le dire car tout ce que Dieu attend de nous c’est qu’on reconnaisse ses Grâces, ses bienfaits et bénédictions dans nos vies et qu’on puisse Lui rendre Grâce, hommages et témoignages. Très souvent, il agit dans nos vies sans qu’on en prenne conscience. On assimile cela à de la providence ou parfois à de la chance. (en passant, quelle est la différence entre ces deux termes). Mais je suis convaincu de ce que la chance ou la providence n’est point fortuite, elles sont le résultat de forces métaphysiques qui dépasse notre entendement. La chance ne sourit qu’à celui qui y croit. Mais y’a des événements qui arrivent et vous forcent à prendre conscience de ce qu’il ne s’agit plus du fruit de la chance ou du hasard mais d’une préscience. La prescience est la faculté de savoir ou de connaître d’avance ce qui va se produire ou exister. Dans la Bible, il en est question surtout, mais pas exclusivement, en rapport avec Jéhovah Dieu le Créateur et ses desseins.

Merci El-Haï

         En effet, ce mardi j’ai eu à oublier mon appareil photo Nikon Coolpix sur le siège d’un jardin public après une visite chez le dermatologue. Ma panique et mon désespoir furent immense puisque la mémoire de cet appareil contenait l’intégral d’une interview d’intérêt professionnel pour laquelle je m’étais rendu à Bruxelles le week-end d’avant. Mais je me suis souvenir de la Puissance de l’Eternel pour qui Rien n’est impossible. J’ai donc prié pour Lui confier ce problème et attendre mon miracle. Mon entourage me traita de « naïf » face à la bonne foi et surtout la confiance que j’avais de pouvoir retrouver un appareil en aussi bon état. L’on me relata que cela n’était jamais arrivé auparavant car ceux qui tombaient sur ce genre d’objet ne les déposaient presque jamais au commissariat. Malgré cela j’ai continué à prier Jehovah pour lui dire que j’attendais Toujours mon miracle et il m’a répondu cet après midi. En effet, je l’ai retrouver par inadvertance sur un site de vente d’objet d’occasion en ligne. Et après d’âpres négociations, j’ai finalement pu le racheter auprès du revendeur qui prétendait l’avoir récupérer au marché noir. Quoi qu’il en soit, ceci est une preuve manifeste de ce que Dieu, Allah, Boudha… est vivant. Il suffit juste d’avoir et de garder la Foi et vous verrez ses miracles s’accomplir dans sa vie. Ce court témoignage n’est qu’un échantillon des merveilles qu’il fait dans ma vie. Donnez-lui votre vie, confiez-vous en Jésus et il fera de même dans votre vie. Louez soit son Nom !!!

 

http://lafropolitain.mondoblog.org/files/2016/07/4321220117_ff643e0f28_z-1.jpghttp://lafropolitain.mondoblog.org/files/2016/07/4321220117_ff643e0f28_z-1-300x200.jpgngnaoussiBilletsHistoireMy worldReligionDieu,featured,miracles,religion,témoignage           Je reprends mon clavier aujourd’hui. Toutefois je ne me verserai point dans les rituels du blogging. Je ne vous présenterai point d’intrigue. Je ne tournerais point autour du pot. Je ne vous parlerais point à mot couvert. Je vous parlerais à cœur ouvert. Aujourd’hui...Africa lives in You !!!