Ton grand-père Wazalking, se souvenant subitement qu’il avait laissé la marmite sur le feu, se rendit aussitôt à la cave. Il trouva son fils qui planait dans les airs, à dix mètres du sol. Il fit reculer au fond de la pièce son serviteur puis il prononça une formule magique : il utilisa trois lettres « wzl » pour communiquer avec les ancêtres. Trois minutes plus tard, Wazalion sortit de son emprise et atterrit, ébaubi, sur un banc. Wazalking le confia au serviteur afin de l’emmener dans sa chambre. Il prit le temps d’éteindre soigneusement le feu et de ranger la cave. Wazalion, dans son sommeil entra en communication avec sa défunte mère Wazaliane. Elle lui annonça la mort prochaine de son père et qu’il en serait le successeur. Elle lui expliqua également qu’il devrait se rendre en haut du Mont Cameroun, appelé Montagne des dieux afin de rencontrer le Bantoutator, guerrier Bantou qui a combattu aux côtés du roi, afin de récupérer ses pouvoirs et d’apprendre à les maîtriser.

De la même façon pour toi, après avoir récupéré les pouvoirs de ton père, tu devras retourner au village, et afin de prendre les bonnes décisions, tu devras toujours être en harmonie avec les wazalciens pour prendre soin du peuple. En effet, les wazalciens sont les Sages du village, ne l’oublie jamais, même si tu es le roi, leur sagesse est incontournable.

Mais avant cette première épreuve, je dois te livrer encore un autre secret.

–          Mais, fais donc, allons-y !

–          Tu as un petit frère Wazalstyle

–          Un frère ! Mais je suis fils unique !

–          Il a été conçu hors mariage ; il a toujours vécu à Wazalville. Il a hérité d’un don de créateur : c’est lui qui a confectionné toutes les tuniques et vestes du village, ainsi que celle que tu portes aujourd’hui. La couronne ne l’a jamais intéressé.

–          Où est-il ?

–          Les Mécanikators alliés aux Futurators, l’ont pris en otage lors de la dernière attaque contre Wazalville.

–          Mais que cherchent-ils, que veulent-ils ?

–          Ils utilisent ses dons afin de gagner des concours face aux autres créateurs. Il est maintenu attaché par des chaines aux poignets avec des électrodes sur le corps et sur le crâne.

–          Et surtout, ils cherchent à conjurer la prédiction entrevue par Futurator : leur perte lors de la prochaine attaque. Ils veulent donc s’emparer de la racine du tissu Wazaliane et avoir ainsi tous les pouvoirs pour être à la tête de tous les empires.

Ta première mission sera de sauver ton frère.

–          Mais comment le pourrais-je, je ne le connais pas ?

–          Wazalstyle a le crâne nu et sur le haut un « W »

Détailler l’histoire du frère : il a deux dons dont un qu’il ignore

Préciser l’alliance obligatoire des deux frères (l’un ne peut réussir sans l’autre)

Les premiers entraînements commencèrent pour Wazal car Wazaldringo voulait qu’il soit prêt pour l’ultime combat.  Ils décidèrent d’apprendre tous les rudiments, et charges attribuées à un roi. Il travaillait dur, était aussi à l’écoute et ne se laissait distraire par personne. Excepté par cette jeune femme qui entrait au palais avec sa mère, la servante qui accomplissait des tâches ménagères du  feu roi Wazalion. Appelée Eliane, elle venait souvent aider sa mère. Wazal était attiré par elle,  mais n’osait pas le lui dire, ni même se l’avouer. Un jour à son réveil alors qu’il faisait le tour de son royaume il entendit les cris d’une jeune fille et de plusieurs hommes. Il se précipita au palais et ouvrit la chambre d’où venaient les cris : Il vit deux hommes autour de la jeune servante.

–          Qui êtes-vous, que lui voulez-vous ?

–          De quoi te mêles-tu jeune homme ? Nous avons ordre de la capturer.

La jeunesse fille, leste et rapide comme l’éclair, profitant de l’irruption de Wazal, donna un coup de pied au premier homme mais le deuxième se précipita sur elle et en profita pour lui fixer une puce sur l’épaule. Elle dut les maîtriser sans même l’aide du roi. En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, le tour était joué. Aussitôt après elle s’en prit à Wazal :

–          Deux hommes veulent me kidnapper, et toi tu converses avec eux, au lieu de me  venir en aide. Sache que je n’ai peur de personne ni de rien. On m’appelle la Rebelle !

–           Tu as raison je te présente mes excuses, mais qui t’a appris à te battre ? J’aime ta façon de te battre. Mais que faisais-tu dans la chambre seule, sans ta mère ?

–          Quand ma mère n’est pas là je la  remplace.

–          Et les hommes tu les connais ?

–          Non !

Le roi appela les gardes pour aller à la recherche des deux hommes afin de les enfermer. Mais ils étaient déjà bien loin et les gardes revinrent bredouille.

Aussitôt les espions prirent la route vers la tribu des Mékanikators afin de faire le compte-rendu de leur mission. Les mécanikators et Futurators  les attendaient avec impatience et espéraient des bonnes nouvelles. Les espions humiliés et honteux de leur échec face à une femme, rapportèrent une histoire des faits, quelque peu transformée : ils n’avaient pas pu capturer Eliane car le jeune roi avait surgi et tout mis en œuvre pour les en empêcher. Après un long et rude combat, ils avaient dû prendre la fuite, non sans avoir auparavant installé la puce sur l’épaule de la jeune fille. Les mékanicators, furieux de cette défaite, brûlèrent leurs oreilles, et ils se concertèrent avec les Futurators en vue d’échafauder un nouveau plan.

 

Le quotidien des Wazalgeois :

Parmi les wazalgeois il y avait quelques soldats du roi wazal ; ils passaient beaucoup de leur temps libre à jouer au rugby. C’étaient des hommes  robustes, ils aimaient les sports qui faisaient appel à la force physique. En guise de maillot, ils revêtaient des tuniques pour jouer au rugby et également afin de plaire aux femmes. Ils avaient créé une technique de jeu unique et très particulière. Le roi prenait beaucoup de plaisir à les regarder jouer, perché sur la tribune avec quelques wazalciens. C’était aussi l’occasion pour lui de choisir les meilleurs soldats.

 

Certains wazalgeois aimaient cultiver, pêcher et chasser

Wazaldringo : l’Ancêtre

Wazalking : père de Wazalion

Wazalion : Fils de Wazalking et père de Wazal et Wazalstyle

Wazal : fils du roi Wazalion

Wazalcien : les anciens

Wazalstyle : demi-frère de wazal

Wazallionne (née …) : femme de Wazal

Wazall’âme : épée de Wazal

Wazaliane : épouse de Wazalking et mère de Wazalion – tissu protecteur et magique

Mécanikators : tribus voisines – hommes avec un mélange de mécanique gladiateur et terminator

Futurator : tribus voisines : des méchants

Margeritator : femme mi humaine mi fleur inspirée d’une fleur  marguerite

Toureiffelysée : un mélange de tour Eiffel et de champ Elysées

wazalkaliflagilistik : mot magique pour faire apparaître des dessins géométriques

Les tribus : Mécanikator ; Futurator ; Toureiffelysée ; Margueritator

http://lafropolitain.mondoblog.org/files/2017/10/Eliane-Wazalionne.jpghttp://lafropolitain.mondoblog.org/files/2017/10/Eliane-Wazalionne-169x200.jpgChristian ELONGUEArts et CultureBilletsLittératureSportAyissi Joseph,bande dessinée,WazalTon grand-père Wazalking, se souvenant subitement qu'il avait laissé la marmite sur le feu, se rendit aussitôt à la cave. Il trouva son fils qui planait dans les airs, à dix mètres du sol. Il fit reculer au fond de la pièce son serviteur puis il prononça une formule...Africa lives in You !!!
The following two tabs change content below.
Christian ELONGUE

Christian ELONGUE

Afropolitan | Blogger | Coach | Dreamer
Je suis un afropolitain indiscipliné et passionné par l'éducation, le numérique et l'autonomisation des femmes. Rêveur éclairé, j'adore les voyages autant que l'écriture. Le livre est une vivre qui m'énivre autant que l'art oratoire. Fan d'humour et d'amour, je suis un bénévole dans l'âme qui prend toujours plaisir à servir ! Bienvenu(e) sur Afropolitanis ! Akwaaba ! Welcome ! Sens toi chez toi ! Mets-toi à l'aise! Découvre ! Explore ! Et surtout, n'hésite pas à me laisser un commentaire au besoin !