L’expérience de l’émergence et la bière

Article : L’expérience de l’émergence et la bière
11/07/2016

L’expérience de l’émergence et la bière

 

 La bouteille contenant l’émergence

 Verser la flamme rouge

 Dans ce ventre humain

 Verser l’enivrant, dionysiaque et divin 

    é  Liquide dans ce récipient maudit. Il dort, 

  m   Il dort, il rêve, il chante les plaisirs du jus amer

  e   Il vante, il loue il croque les piments du jus de mais

r

g

e

n

c

e

dans la volupté de sa matinée,                 chante l’éthylique et malencontreuse chanson de celui qui vend son ame à Bacchus

la soulardise ! Quand il viole          les feux de la route, il est sous le feu des policiers, c’est la braise de l’alcool

c’est un jus, non des jus ah !      des fus de jus amer qu’il engloutit dans le terrain non fertile de l’ém-

ergence. A midi, son milieu du jour, est illuminé par l’astre de la nuit. Sa nuit est ma jour-

née son soleil la lune et les lampadaires de rues. Son wouri il peut le remplir en

un an. Son sanaga alors, il dit avoir bu quand il urine le liquide qui rempli

la Bénoué. Est-ce qu’il connait même la pudeur? Il enlève son bit

partout et il balance les bêtises dans la rigole. Tant pis si

ça maudit même tout son destin on s’en tape et on

continue. On tongo on tongo que sauf

ce matin on voyait une rivière

coulée dans les cani-

veaux du kwater

et    tonton

là ne s’

appelle

jamais

hom

jean

bou

teil

le

Et mon émergence submerge sous l’effet de Jean La Bière

By Guetchuetchi Gäetan.

Partagez

Commentaires