Soyons fiers de nos différences !

Article : Soyons fiers de nos différences !
11/16/2016

Soyons fiers de nos différences !

« Pourquoi renier ce qui constitue notre être ?
Pourquoi s’éloigner de ce qui contribue à notre bien-être ?
Pourquoi considérer notre culture d’obsolète ?
Pourquoi prendre nos modes de vie pour désuètes ?

Nous préférons le costume au boubou.
Nous aimons porter les DVD, VCD, CD et,
Nous rejetons nos si beaux Kaba et Gandoura.
Nous dénigrons nos langues et artefacts.
Je me sens triste et révolté
De voir ma société désorientée
Je me sens triste et révolté
Car nous sommes nus, sans fierté.

Les médias nous aliènent et nous abrutissent
Et s’il est vrai qu’ils nous assujettissent,
C’est parce que nous le voulons ;
Nous acceptons tout tel des moutons.

Cessons de traiter notre civilisation de barbare,
Acceptons que chaque culture ait ses tares.
Nos crânes, statuettes et modes de pensée,
Ne doivent plus être l’objet de notre risée.

Car si l’acculturation est occidentale,
Elle se passe dans notre mental.
Alors soyons fiers de nos différences,
Et vivons avec nos carences. »

Discours dédié à toute la jeunesse africaine.

By: C.S

Poème rédigé au sein du cercle de poésie Le Relais sur la thématique « Acculturation », Université de Dschang, 2013.
Il s’inscrit également dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Tolérance le 16 Novembre de Chaque année
Partagez

Commentaires

Monique Laure MANIKWE
Répondre

tres beau poéme.

Christian ELONGUE
Répondre

Merci ma chère. Il s'agissait de mes débuts dans la matière. J'ai un peu arrêté depuis !

Anonymous
Répondre

Je suis entièrement d'accord avec toi.Il faut que la jeunesse prenne conscience que tout ce qui vienne de l'Europe n'est pas de l'eau glacée qu'il faut boire sans précaution.

Christian ELONGUE
Répondre

Evidemment qu'il le faudrait et nous en sommes tous conscients. Mais il n'y a rien de plus difficile que de soigner des mentalités malades ! J'en suis même venu à penser que la jeunesse africaine serait masochiste comme je le développé dans ce billet.