Categorie: Egypte

Un atelier participatif singulier sur les humanités numériques à Alexandrie

05/19/2017
par Christian ELONGUE

Au cours de cet atelier, avec les échanges et grâce à la titulaire de la Chaire UNESCO « Numérique et apprentissage », j’ai appris qu’il fallait sortir de “l’illusion pédagogique qui consiste à isoler le rapport aux connaissances des conditions et contextes sociaux dans lesquels ces dernières se construisent” (J-B). Les dispositifs d’évaluation actuellement en cours d’usage dans nos écoles devraient, sur certains aspects être repensés car ils ne permettent point de saisir ou de mesurer de manière efficace les compétences réelles des apprenants. On pense parfois qu’un enfant ou individu est inintelligent sans tenir compte du sujet, de la méthode ni des conditions d’évaluation.Les défaillances du système éducatif D’après une étude menée en France, des élèves ayant réussi leur BAC en Juin se trouvaient en train de le rater trois à 4 mois plus tard. Pourquoi ? Tout simplement parce que le « vouloir apprendre » c’’est à dire la motivation avait considérablement diminué. A ce propos, Albert Einstein déclara «tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»Nous avons tous un talent personnel, mais ce talent n’est pas absolu, il a ses propres limites : des étudiants en littérature ne sauront jamais maîtriser les ou encore des journalistes ne pourront jamais écrire des articles totalement dépourvus d’erreurs…

(Mon) dictionnaire de l’arabe dialectal égyptien : tome 1.

08/31/2016
par Christian ELONGUE

La langue est surement la clé qui ouvre les portes d’une culture. Composante fondamentale de toute civilisation, la langue est le socle des valeurs, le réservoir des connaissances et de la vision de tout peuple. L’existence d’un peuple est même souvent rattachée à la présence d’une langue parlée ou employée par une communauté d’usager. Il existe même de très petite communauté dont la légitimité n’a été reconnu que grâce à l’existence et l’usage d’un code linguistique qui leur est propre. L'intégration à la mondialisation nous oblige, insinueusement à être bilingue non seulement pour avoir de meilleures perspectives d'emploi mais le fait de parler deux ou plusieurs langues est une stimulation au niveau cognitif et même une certaine protection contre la survenue de la démence.Mais bon, laissons ça de coté. J’ai commencé par une digression avant d’attaquer le fond même de mon article : l’importance capitale que revêt la langue pour accéder à une culture étrangère. Depuis près de deux ans que je vis en Egypte, l’usage courant de la langue arabe a toujours été mon plus grand défi. Vivre en Egypte sans parler l’arabe c’est comme vivre sur la lune. Non ! J’exagère un peu : c’est comme vivre au royaume des sourds-muets ! Quand tu ne maitrises pas l’arabe, toute communication voire l’intégration devient très difficile. Et il faut effectuer de véritable gymnastique pour se faire comprendre par l’égyptien lambda. Des cours d’arabe que j’ai reçu à mon arrivée à l’université Senghor, je n’ai retenus qu’une poignée dont je vous donnerai la signification et mes différents usages.