Le Covid-19 révèle les limites de la science face à l’omniscience de Dieu

Article : Le Covid-19 révèle les limites de la science face à l’omniscience de Dieu
04/04/2020

Le Covid-19 révèle les limites de la science face à l’omniscience de Dieu

Les progrès de la science ont exacerbé la nature narcissique, arrogante et orgueilleuse de l’Homme, qui s’est très rapidement considéré comme étant un égal à Dieu.

Certains ont même érigé un culte de la science (scientologie) qui est supposée être capable d’expliquer ou d’apporter une solution à toutes les questions ou maux de l’Homme. L’Homme s’est donc de plus en plus éloigné de Dieu et de nombreuses personnes ont été déifiés. Or, nous ne sommes que des Créatures et il existe un Créateur qui est au commencement et à la fin de toute chose – pour ceux qui sont chrétiens comme moi.

Et notre Créateur, Jéhovah, est un Dieu jaloux qui ne tolère aucune forme d’idolâtrie et par conséquent se met en colère et est attristé chaque fois que nous le remplaçons par quelque chose ou quelqu’un d’autre.

Abbé Pierre. Source QQ Citations

Le COVID-19 vient donc rappeler à l’Homme les limites de la Science, ainsi que la nécessité de dépendre entièrement sur Dieu dans tout ce que nous faisons. Lorsque nous nous écartons de ses Voies, nous courrons à notre perte, vers un monde obscur. Mais en nous rapprochant de sa Présence, nous trouvons la Lumière et la Vie.

Les recherches scientifiques s’aventurent de plus en plus vers des domaines à la frontière de l’éthique et de la morale. Bien que la définition de ces concepts soit variées d’un milieu à un autre, on ne peut omettre le fait que la bioéthique, la robotique et bien d’autres disciplines défient de plus en plus les frontières de l’éthique en manipulant le gène humain pour créer la vie ou donner des sentiments aux machines et robots. Des facultés qui sont pourtant, divinement inscrites en chacun de nous par notre Créateur. C’est donc défier Dieu que d’essayer de modifier l’essence de sa création et les dérives désastreuses parcheminent l’histoire de la recherche scientifique, surtout celle privée et militaire que publique.

Le COVID-19 est également un rappel de notre fragilité et dépendance de Dieu.

Les frayeurs et peurs que cette pandémie ont généré, a poussé de nombreux non-croyants à se retourner vers Dieu pour implorer la Grace et la miséricorde pour leur vie. Tel est le cas d’une de mes voisines au Ghana, qui s’est subitement mise à implorer Dieu d’épargner sa vie parce que consciente de l’impossibilité de se protéger à 100%.

Même en utilisant toutes les méthodes prescrites par l’OMS ou les ministères nationaux de la Santé, il est impossible de garantir à 100% qu’on est totalement à l’abri du virus. Si la protection est assurée à 99,99%, il existe toujours un 0,01% de probabilité de contracter le virus, surtout qu’il se propage également dans l’air. Au-delà de ces mesures sanitaires préventives, il est donc également important d’avoir et de garder la foi en Dieu et en son Fils Jésus Christ, qui est le Seul à avoir le dernier mot.

La période que nous traversons actuellement me rappelle également la période historique décrite dans le livre des Juges dans la Bible, où il n’y avait point de Roi à la tête d’Israël et le peuple s’adonnait à toutes pratiques qui semblaient bonnes et agréables à leurs yeux, sans consulter Dieu.

Pareillement, notre monde aujourd’hui s’est grandement éloigné des voix de Dieu. Beaucoup de nations rejettent ou ignorent les principes et instructions données par l’Eternel pour garantir une vie paisible sur Terre. Chacun fait ce qu’il veut, quand, où et comment il le veut. Le monde est désormais une jungle sans foi ni loi où les plus forts règnent, dominent et parfois écrasent les faibles sans merci.

Ce que nous vivons actuellement est un des signes de la fin des temps, et par conséquent un rappel sur l’urgence de nous retourner vers Christ, qui est la Vérité, la Vie et le Chemin qui conduit à une véritable paix et vie harmonieuse, sur terre comme au-delà.

La Grande Commission. Mathieu 28:19. Source

Enfin, la pandémie COVID-19 vient nous rappeler l’urgence de s’investir corps et âme dans l’évangélisation pour le Salut des Ames car la fin du monde est proche ; et l’Homme ne pourrait se sauver lui-même. Jésus Christ est Notre Unique Sauveur. Si tu es un Chrétien lisant cet article, je t’invite à identifier autour de toi, dans ta famille ou parmi tes amis, des personnes qui n’ont pas encore accepté Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur, pour leur partager la Bonne Nouvelle et leur conduire à Christ. Le Salut des Ames en Christ très important et tout chrétien est appelé à contribuer à cette grande mission, consignée en Mathieu 28 : 19.

Partagez

Commentaires