Mot-clef: formation

Un atelier participatif singulier sur les humanités numériques à Alexandrie

05/19/2017
par Christian ELONGUE

Au cours de cet atelier, avec les échanges et grâce à la titulaire de la Chaire UNESCO « Numérique et apprentissage », j’ai appris qu’il fallait sortir de “l’illusion pédagogique qui consiste à isoler le rapport aux connaissances des conditions et contextes sociaux dans lesquels ces dernières se construisent” (J-B). Les dispositifs d’évaluation actuellement en cours d’usage dans nos écoles devraient, sur certains aspects être repensés car ils ne permettent point de saisir ou de mesurer de manière efficace les compétences réelles des apprenants. On pense parfois qu’un enfant ou individu est inintelligent sans tenir compte du sujet, de la méthode ni des conditions d’évaluation.Les défaillances du système éducatif D’après une étude menée en France, des élèves ayant réussi leur BAC en Juin se trouvaient en train de le rater trois à 4 mois plus tard. Pourquoi ? Tout simplement parce que le « vouloir apprendre » c’’est à dire la motivation avait considérablement diminué. A ce propos, Albert Einstein déclara «tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»Nous avons tous un talent personnel, mais ce talent n’est pas absolu, il a ses propres limites : des étudiants en littérature ne sauront jamais maîtriser les ou encore des journalistes ne pourront jamais écrire des articles totalement dépourvus d’erreurs…

De la nécessité de développer des serious games en Afrique (I)

09/23/2016
par Christian ELONGUE

Serious Games ! Voici un mot désormais à la mode et présent dans la bouche de tous les praticiens du monde de l’éducation et de la formation ! Moi-même, je m’en servais souvent sans trop saisir les frontières sémantiques de la notion. Ce sera grâce à un MOOC que j’ai enfin pu en saisir les contours et les pourtours. Un serious Game est tout simplement un jeu dont la finalité est autre que le divertissement. C’est le fait d’ajouter une fonction utilitaire à un jeu, de joindre le pédagogique au ludique. En effet le jeu est un merveilleux moyen pour attirer et maintenir l’attention, susciter l’engagement et la motivation de l’apprenant.Cependant, la pratique n’a rien de nouveau en soi, car quel que soit son support, l’usage du jeu dans l’enseignement remonte au début de l’histoire de l’humanité, si ce n’est avant. Certains jeux encore populaires aujourd'hui ont également des racines très anciennes, comme l'Awalé, dont l'origine remonte au VI siècle de notre histoire. Le jeu, possède une particularité par rapport aux autres œuvres : il est interactif ! Si un film « existe » même lorsque personne ne le regarde, les jeux n’existent quant à eux que quand des humains les utilisent. Mon intérêt pour les Serious games est lié à mon caractère car j’aime autant lire que faire des délires. Je perçois les jeux sérieux comme une ressource innovante dotée d'un fort potentiel, en phase avec les problématiques actuelles et notamment prendre en compte un nouveau rapport au savoir induit par le numérique, intéresser et motiver les élèves, individualiser les apprentissages.